Mes achats

  • Il n'y a pas de produit dans votre panier.

Vous êtes ici :

Accès rapide artistes

biographie

J’ai commencé à peindre à l’âge de 26 ans, par hasard, dans une période de questionnement. J’ai été immédiatement encouragée par mon entourage et j’y ai trouvé un espace pour m’exprimer auquel je n’avais jamais pensé auparavant. Des cours de modèle vivant pendant 7 ans m’ont apporté les bases et rudiments en dessin qui me faisaient défaut. Cet apprentissage m’a orientée vers la représentation de la figure humaine, par effet miroir, aussi avec cette capacité de créer un personnage, de le rencontrer, dans une quête inépuisable. Au fil des années, mes photos personnelles ont constitué la matière première de mon travail. Elles me permettent de choisir les postures, les angles, les expressions des gens que je choisis de représenter. La photo fait partie intégrante du processus, je la recadre et l’éclaire, prend des repères de dessin puis me lance sur la toile pour donner vie à ces personnages. Je peins des proches ou des inconnus dans des cadres propices aux attitudes spontanées. J’affectionne les plages, les rues, les soirées. Ces photos n’ont pas vocation à être parfaites, elles doivent constituer un support me laissant un « espace esthétique » où me glisser, l’objectif étant d’avoir sous les yeux une création et non la reproduction d’une photographie. C’est un travail passionnant, engageant, chaque œuvre devenant une équation à résoudre. Je cherche avant tout à proposer une trame, quelque chose de secret qui laisse la possibilité à chacun de se raconter, d’imaginer sa propre histoire.

J’ai commencé à peindre à l’âge de 26 ans, par hasard, dans une période de questionnement. J’ai été immédiatement encouragée par mon entourage et j’y ai trouvé un espace pour m’exprimer auquel je n’avais jamais pensé auparavant. Des cours de modèle vivant pendant 7 ans m’ont apporté les bases et rudiments en dessin qui me faisaient défaut. Cet apprentissage m’a orientée vers la représentation de la figure humaine, par effet miroir, aussi avec cette capacité de créer un personnage, de le rencontrer, dans une quête inépuisable. Au fil des années, mes photos personnelles ont constitué la matière première de mon travail. Elles me permettent de choisir les postures, les angles, les expressions des gens que je choisis de représenter. La photo fait partie intégrante du processus, je la recadre et l’éclaire, prend des repères de dessin puis me lance sur la toile pour donner vie à ces personnages. Je peins des proches ou des inconnus dans des cadres propices aux attitudes spontanées. J’affectionne les plages, les rues, les soirées. Ces photos n’ont pas vocation à être parfaites, elles doivent constituer un support me laissant un « espace esthétique » où me glisser, l’objectif étant d’avoir sous les yeux une création et non la reproduction d’une photographie. C’est un travail passionnant, engageant, chaque œuvre devenant une équation à résoudre. Je cherche avant tout à proposer une trame, quelque chose de secret qui laisse la possibilité à chacun de se raconter, d’imaginer sa propre histoire.

 

Carole LEPRINCE

Télécharger la bio
Carole LEPRINCE
Carole LEPRINCE

biographie

J’ai commencé à peindre à l’âge de 26 ans, par hasard, dans une période de questionnement. J’ai été immédiatement encouragée par mon entourage et j’y ai trouvé un espace pour m’exprimer auquel je n’avais jamais pensé auparavant. Des cours de modèle vivant pendant 7 ans m’ont apporté les bases et rudiments en dessin qui me faisaient défaut. Cet apprentissage m’a orientée vers la représentation de la figure humaine, par effet miroir, aussi avec cette capacité de créer un personnage, de le rencontrer, dans une quête inépuisable. Au fil des années, mes photos personnelles ont constitué la matière première de mon travail. Elles me permettent de choisir les postures, les angles, les expressions des gens que je choisis de représenter. La photo fait partie intégrante du processus, je la recadre et l’éclaire, prend des repères de dessin puis me lance sur la toile pour donner vie à ces personnages. Je peins des proches ou des inconnus dans des cadres propices aux attitudes spontanées. J’affectionne les plages, les rues, les soirées. Ces photos n’ont pas vocation à être parfaites, elles doivent constituer un support me laissant un « espace esthétique » où me glisser, l’objectif étant d’avoir sous les yeux une création et non la reproduction d’une photographie. C’est un travail passionnant, engageant, chaque œuvre devenant une équation à résoudre. Je cherche avant tout à proposer une trame, quelque chose de secret qui laisse la possibilité à chacun de se raconter, d’imaginer sa propre histoire.

J’ai commencé à peindre à l’âge de 26 ans, par hasard, dans une période de questionnement. J’ai été immédiatement encouragée par mon entourage et j’y ai trouvé un espace pour m’exprimer auquel je n’avais jamais pensé auparavant. Des cours de modèle vivant pendant 7 ans m’ont apporté les bases et rudiments en dessin qui me faisaient défaut. Cet apprentissage m’a orientée vers la représentation de la figure humaine, par effet miroir, aussi avec cette capacité de créer un personnage, de le rencontrer, dans une quête inépuisable. Au fil des années, mes photos personnelles ont constitué la matière première de mon travail. Elles me permettent de choisir les postures, les angles, les expressions des gens que je choisis de représenter. La photo fait partie intégrante du processus, je la recadre et l’éclaire, prend des repères de dessin puis me lance sur la toile pour donner vie à ces personnages. Je peins des proches ou des inconnus dans des cadres propices aux attitudes spontanées. J’affectionne les plages, les rues, les soirées. Ces photos n’ont pas vocation à être parfaites, elles doivent constituer un support me laissant un « espace esthétique » où me glisser, l’objectif étant d’avoir sous les yeux une création et non la reproduction d’une photographie. C’est un travail passionnant, engageant, chaque œuvre devenant une équation à résoudre. Je cherche avant tout à proposer une trame, quelque chose de secret qui laisse la possibilité à chacun de se raconter, d’imaginer sa propre histoire.

 

Fillette 1

139.00 € Ajouter au panier

Technique : Acrylique sur toile

Dimension : 20x20

Couleur : multicolore